Blog

< Retour aux articles

Comment écrire pour le web ?

écrire pour le web

Écrire pour le web n'est pas la même chose qu'écrire pour un journal, encore moins pour un livre. Parce que celui qui consulte une page web agit différemment du lecteur de magazine, ou du bibliophile. Bien que ces différents supports aient le même niveau d'exigence en matière grammaticale et orthographique, ils se différencient sur la forme. Ecrire pour le web est un style bien spécifique. - Article rédigé par Caroline Phillips de l'agence web PIC DIGITAL. 

 
Comment écrire pour le web ?  

Des études menées en 1998 par Nielsen et Morkes nous apprennent que 79 % des internautes lecteurs se contentent de balayer un texte sans le lire mot à mot. La notion de temps passé devant une page est importante, dans la mesure où l'internaute met 25 % plus de temps à déchiffrer un texte affiché sur son écran que sur un support papier.

Forts de ces données statistiques, ils conseillent la rédaction de contenu de site web deux fois moins long que du contenu papier, de surligner les mots-clés importants en gras, de ne pas lésiner sur les sous-titres, etc...

Clair et concis sont les deux atouts vous permettant d'écrire pour le web afin d'atteindre efficacement votre cible. Voici les principes à respecter :

Commencer par la conclusion

Ecrire pour le web consiste à placer la conclusion porteuse du message dans l'introduction.

Un texte en plusieurs sous-parties

Votre texte se lira d'autant plus aisément qu'il sera partagé en différentes sections chapeautées par un sous-titre. Afin de pouvoir ecrire pour le web efficacement il faut de courts blocs synthétiques avec de courtes phrases. 

Un titre résumé en h1

Débutant par son mot le plus significatif, le titre se doit d'être extrêmement clair sur le corps du sujet. Entre 40 et 60 caractères, l'internaute doit comprendre, à sa lecture ce dont traite votre article, ou votre page web.

Des sous-titres parlants en h2, h3, etc...

Comme pour le titre, les sous-titres sont la base du référencement SEO pour les moteurs de recherche. Ils doivent contenir les mots apparaissant en requête des internautes. Ils ne doivent pas dépasser 6 mots.

Des mots en gras

Le gras, rien que le gras. C'est la base référentielle des moteurs de recherche en matière de mots-clés. N'en abusez-pas cependant : mettez en surbrillance les mots que vous voulez faire ressortir en illustration de votre sujet.

Des mots-clés

Mieux vaut faire apparaître les mots-clé, donc les mots importants pour votre message en début de phrase. Car ce sont ceux qui s'afficheront en premier sur le petit écran de votre smartphone.

Un langage courant

Utilisez un langage compréhensible par la plupart des internautes. Pas de termes soutenus, ni à contrario de locutions familières. Une idée par paragraphe suffit.

Un lien interne au texte

Si vous souhaitez renvoyer votre lecteur vers un lien URL, il est plus esthétique d'insérer un lien descriptif plutôt qu'une longue adresse indéchiffrable. Tout en ayant à l'esprit que profusion de liens nuit.

Respect du vocabulaire, de la grammaire, de l'orthographe et de la typographie

Veillez à utiliser les bonnes formules grammaticales, utilisez un correcteur de texte, relisez-le à plusieurs reprises pour déceler d'éventuelles erreurs typographiques. Alignez vos textes sur la gauche et utilisez des listes afin de l'aérer.

Des textes adaptés au message

La longueur du texte ne doit pas être la même pour une description de fiche produit, une campagne d'emailing, une article de fond, un descriptif de voyage, etc... N'oubliez pas que trop long n'est pas bon.

Un seul et même style d'écriture

Écrire pour le web doit se faire dans un style invariable. Ne mélangez pas des tons différents et adapter votre écriture au sujet que vous traitez.

Privilégier une page plutôt que plusieurs

Votre lecteur préférera consulter votre message sur une page, plutôt que de s'impatienter en attendant le téléchargement de liens connexes.

Mise en page

Utilisez des caractères suffisamment grands pour être agréables à lire sans plisser les yeux. La typologie Verdana sans serif est recommandée par Nielsen.  Bannissez les fonds texturés et les couleurs. L'encre noire sur fond blanc reste la meilleure solution pour écrire sur le web. C'est ce qui permet la plus confortable lisibilité. N'usez pas des renvois aux notes de bas de page, que le lecteur négligera de consulter. Enfin évitez les majuscules.

Création de contenu

La rédaction d'un contenu de site web doit être constante et régulière. Écrire pour le web n'est pas une opération one shot. Afin de pouvoir bénéficier d'un bon référencement SEO, encore faut-il nourrir la planète 2.0 de vos articles et textes selon les règles ci-dessus décrites. Ces écrits ne doivent pas être vides de sens ; ils seraient alors contre-productifs. Il doivent au contraire apporter une valeur ajoutée à chaque parution pour continuellement attirer les prospects et fidéliser votre clientèle. C'est le principe du content marketing, créateur de contenu dynamique et utile.

Écrire pour le web selon ces principes est la garantie que votre site internet se transforme en une vitrine attractive devant laquelle les internautes s'arrêteront. Usez et abusez du référencement naturel, d'autant plus qu'il est un outil gratuit. Il y a même un site dédié à l'écriture pour le web

Vous souhaitez être accompagné-e dans votre projet ?

PIC DIGITAL vous conseille et vous accompagne. Contactez PIC DIGITAL au 09 70 40 88 64 ou cliquez ici

 

TOP