Blog

< Retour aux articles

Chats, Flamands roses ou licornes ? Le buzz des réseaux sociaux

licornes, pic digital



Notre sympathie pour les animaux s’est accrue depuis que Walt Disney et ses émules leur ont donné « figure humaine ». Mais la culture a bien évolué et les chiens, les chats ou les oiseaux doivent maintenant partager le pouvoir avec des animaux plus ou moins… inattendus.

 

La licorne, retour à l’enfance ou volonté de se démarquer ?

Depuis quelques années, elle est présente partout : sur les effets vestimentaires, les fournitures scolaires, les coques de téléphone, les produits de beauté, dans les séries télévisées, au cinéma et a même inspiré un nouveau style de coiffure féminine. Elle emballe la toile, les stratégies marketing y voient une opportunité pour booster un produit ou en lancer un nouveau et enfin, se révèle une opportunité pour créer un business. Au Moyen Âge, la licorne symbolisait la pureté et l’innocence et sa corne, la puissance et la force : renouer avec le monde des légendes et contes permet d’oublier la dure réalité de la vie. Aujourd’hui, les entreprises qui ont très vite réussi sont dénommées licornes. L’enthousiasme de la gent féminine pour la licorne s’expliquerait ainsi : la femme veut toujours incarner la pureté, mais veut s’affirmer et peut devenir puissante. Mais la licorne n’est pas le seul animal à avoir suscité un véritable engouement.

Le flamant rose, un simple effet de tendance ?

Depuis 2015, le flamant rose a envahi les piscines et les plages sous forme de bouée. Ce nouveau modèle séduit les adultes, car il peut mesurer jusqu’à 3 mètres et peut porter 2 ou même 3 personnes. Il a suffi qu’une célébrité, suivie par plus d’une centaine de millions d’admirateurs, Taylor Swift, publie sur les réseaux sociaux sa photo en compagnie de son ex sur une bouée à l’image d’un cygne pour déclencher un évènement. Des revendeurs sur site ont vu leurs chiffres d’affaires pratiquement doubler, et 10 000 bouées auraient été vendues l’année dernière. Publier sa photo chevauchant un flamant rose est devenue la tendance de l’été 2016. Est-ce la couleur fantaisie, la dimension de la bouée qui permet de prendre des photos évocatrices ? On n’est pas encore parvenu à expliquer clairement pourquoi les femmes raffolent de cet échassier palmipède. Les animaux deviendraient-ils une nouvelle source de créativité, car un 3ème membre du monde animal fait aussi maintenant beaucoup parler de lui.

Le lama, en passe de voler la vedette

Cet animal qui ne remporterait pas un prix de beauté et doté d’un ignoble caractère, car il manifeste son mécontentement d’une manière peu ragoûtante, est maintenant la coqueluche. Le lama est maintenant LE détail indispensable pour démarquer un vêtement, l’élément décoratif qu’il faut absolument avoir. Son côté rebelle comme son semblant de sourire séduisent. Le bref voyage d’un animal en version réelle dans un tramway bordelais, diffusé sur les réseaux sociaux, a suffi pour transformer le lama en véritable icône. Certains expliquent cette passion par une tendance lancée par une marque de haute couture, d’autres par deux caractères contradictoires, mais séduisants, chez l’animal : son côté câlin qui séduit enfants comme adultes, et sa tendance rebelle qui traduit cette volonté de se libérer des carcans qui entravent l’épanouissement et la créativité. Quelle que soit la cause, les stratèges commerciaux n’ont pas tardé à voir en ce déferlement d’amour et d’admiration pour l’animal une occasion de promouvoir leurs produits et leurs services. Se mettre à l’affût des nouvelles tendances, voire même en créer par le canal des réseaux sociaux est-elle la tendance dominante dans la stratégie commerciale ?  

On en parle ? Contactez PIC DIGITAL au +33(0)970408864 

TOP