Blog

< Retour aux articles

Bloomlife accompagne les mamans pour la surveillance de leur grossesse

Véritables contractions ou fausses alertes ? Les femmes enceintes sont habituées à ces problèmes qui arrivent généralement à partir de la 16ème semaine de grossesse. 


Également appelées contractions de Braxton Hicks, ces fausses alertes sont souvent confondues avec les contractions qui annoncent véritablement l’arrivée prochaine du bébé, et entraînent des pertes de temps inutiles pour aller vers les centres hospitaliers. Avec ce trackeur proposé par la startup Bloomlife, les futures mamans peuvent désormais identifier les vraies contractions des fausses alertes.

Bloomlife au CES 2017

Fondée en 2014 par le Liégeois Julien Penders et l’américain Eric Dy, la startup Bloomlife développe des produits et des recherches cliniques dans leurs locaux situés à San Francisco et en Belgique. En 2016, Bloomlife a levé 4 millions de dollars américains pour le développement et la production d’un dispositif d’amélioration du suivi de santé des mères et des nourrissons. Le dispositif a été présenté lors de la dernière édition du Consumer Electronics Show de Las Vegas (CES 2017), le plus important salon de l’innovation technologique en électronique grand public.


Bloomlife s’est alors présenté comme la solution pour analyser les contractions de la femme enceinte par la femme enceinte elle-même. Un petit capteur est posé sous le nombril de la femme, et mesure et enregistre les contractions relatives à l’activité électrique du muscle utérin. Comme pour tout objet connecté, une application dédiée reçoit les données des activités enregistrées et affichent celles collectées en temps réel. Bloomlife assure une lecture plus précise des données, permettant ainsi de distinguer les fausses contractions de l’annonce réelle de la venue du bébé. Les contractions de Braxton Hicks peuvent intervenir dès la 6ème semaine et deviennent plus fréquentes au fur et à mesure que l’accouchement approche.


Dans le but d’assurer la qualité du dispositif en terme de précision, de fiabilité et de sécurité, le trackeur a été préalablement testé sur des femmes enceintes et lors de nombreuses études cliniques. Il a alors été prouvé que le capteur ne transmet aucune onde ni énergie quelconque dans le corps de la femme. Le constructeur va même jusqu’à affirmer que Bloomlife est « plus sûr que l’échographie et l’écho Doppler ».


Le trackeur d’activité Bloomlife est désormais disponible en précommande à la location : 149 dollars pour un mois, 249 dollars pour deux mois et 299 dollars pour trois mois. L’application associée est disponible en version iOS et Android.

On en parle ? Contactez PIC DIGITAL au 0970408864 

TOP